poésie à l'écoute

Emission 19 (01/12/2010): Brugger et ouverture de la boutique librairie MaelstrOm 4 1 4

Brugger edite des collectifs de littérature contemporaine. Une fois par an, Brugger édite un collectif thématique réunissant des dizaines d’auteurs (écrivains avant tout, plasticiens aussi) autour d’un thème conçu comme un dispositif expérimental. Ici, le projet n’est pas tant de rendre collective une pratique par essence solitaire, que de mettre en conversation des styles et des univers individuels. Les mettre en jeu dans un objet-livre, travaillant contenu et graphisme. Concrètement, “Overwriting” (paru en mars 2010) a réuni une scène travaillant une écriture expérimentale, excessive, centrée sur le corps et souvent performée. En octobre 2011, “Jamais” réunira des textes écrits de nuit, simultanément, sans retouche, et pendant le passage à l’heure d’été : durant une heure qui n’existe officiellement pas.

En outre, Brugger construit le projet Moos, réflexion en même temps qu’essai de réponse au passage du livre papier au format numérique. Ici le projet est, autour de règles formelles simples, de construire une plate-forme pour publier des textes courts de littérature contemporaine, tout en construisant des hyperliens entre eux. De plus, le mode de production et de distribution est totalement indépendant – qu’il s’agisse du monstre numérique ou des prozines en édition papier, étranges fanzines de luxe sérigraphiés, pliés et reliés à la main, avec une mise en page qui inclut des transparences.

Enfin, Brugger sort du papier lors de performances collectives et d’interventions en sérigraphie. Ici, le projet est d’offrir des entrées dans l’univers des publications, tout en expérimentant de nouveaux supports. En imprimant par exemple des phrases de Moos sur des photographies du siècle dernier, trouvées dans la rue. Ou des phrases spécialement conçues pour des billets de banque, directement imprimées sur l’argent des passants.

Deuxieme sujet: Ouverture de la boutique Librairie MaelstrOm 4 1 4

Categorie(s): News, Podcast

Mots-clefs:

Laissez un commentaire